Sommaire

  • Définition du compostage
  • Les clés d'un bon compostage
  • Principe du compostage : 3 procédés

Définition et principe du compostage.

Définition du compostage

Le compostage est le recyclage des déchets organiques pour produire naturellement un fertilisant, le compost.

30% des déchets ménagers peuvent être compostés. Le compostage est à la fois écologique économique et pratique :

  • écologique : le compostage limite la quantité de déchets ;
  • économique : le compost est un engrais naturel et gratuit ;
  • pratique : il favorise et améliore la fertilité de votre jardin dans le temps.

Les clés d'un bon compostage

Trois règles fondamentales du compostage : mélanger, aérer, humidifier.

  • Bien mélanger les déchets que vous voulez composter permet de faire démarrer le processus de fermentation.
    • Pour que la transformation s'opère, il faut à la fois des déchets secs (feuilles mortes, paille...), et déchets humides (herbes, gazon...).
    • Ne dépassez pas 20 cm pour chaque couche de matière organique.
    • Les deux premiers mois, le mélange doit s'effectuer toutes les deux semaines au minimum.
  • Aérer est important, car il apporte l'oxygénation nécessaire au mélange. L'apport d'oxygène est vital aux micro-organismes qui interviennent dans la transformation des déchets.
  • Humidifier : il faut que le compost soit humide.
    • S'il n'y a pas assez d'humidité, les micro-organismes meurent et la transformation s'arrête.
    • Trop d'humidité entraîne un manque d'aération qui freine le processus.

Principe du compostage : 3 procédés

Le compostage est la valorisation des déchets par le biais d'une transformation naturelle à l'aide de micro-organismes.

Plusieurs procédés sont utilisés pour fabriquer le compostage :

  • Le composteur : le bac à compost ou le composteur rotatif.
    • Le bac à compost ou silo est plus propice aux petites surfaces.
      • Le procédé est plus simple, car la protection des déchets permet au compost d'avoir une composition plus homogène.
      • Il faut tout de même vérifier le compost à chaque fois que vous ajoutez des déchets.
    • Le composteur rotatif permet un mélange homogène des déchets.
      • Plus simple d'utilisation, il vous garantit un compost bien aéré et bien mélangé.
      • Il évite les mauvaises odeurs et tout cela dans un délai plus rapide (entre 1 et 2 mois).
  • Le lombricompostage est un autre procédé de valorisation.
    • Les déchets sont placés dans un bac, appelé lombricomposteur, directement en contact avec les vers.
    • Ils se nourrissent de ces déchets et leurs déjections forment le lombricompost.
  • Le compost en tas au fond du jardin est utile pour les grandes surfaces.
    • Le tas de déchets est à mélanger au fur et à mesure de l'apport de matière pour activer la fermentation.
    • L'humidité naturelle et la surface permettent une meilleure aération et de fait, une meilleure oxygénation pour le compost.