Vers de compost

Écrit par les experts Ooreka
Vers de compost

Avoir recours aux vers de compost permet d'obtenir un fertilisant naturel de qualité par lombricompostage. Quel est le rôle du ver de compost ? Et quelles sont les différentes espèces utilisées pour la fabrication de l'engrais ?

Rôle des vers de compost

Les vers de compost sont des organismes épigés, c'est-à-dire qui vivent à la surface de la terre. Ces vers sont de dimensions variables selon leur âge et leur espèce. Ils se différencient des vers de terre appelés lombrics.

Les vers de compost ont la particularité de creuser des galeries horizontales dans le sol, à 10 cm de profondeur maximum. Ils participent activement à la décomposition des déchets organiques tels que :

  • les épluchures de fruits et légumes ;
  • les résidus de repas cuits ou crus ;
  • le marc de café ;
  • les sachets de thé.

Les vers de compost se nourrissent également de déchets carboniques tels que : le papier, le carton, la sciure et la coquille d'œuf.

Bon à savoir : le vers de compost est capable d'ingurgiter une quantité de nourriture quotidienne équivalente à son poids.

Quelles espèces de vers utiliser pour son compost ?

Parmi les principales espèces de vers utilisées pour le lombricompostage, on distingue :

  • Eisenia andrei ou ver rouge de Californie : sa longueur est généralement comprise entre 5 et 8 cm pour un poids moyen de 250 mg.
  • Eisenia fetida ou ver de fumier : il est de couleur rouge violacé et son corps est constitué d'anneaux jaunâtres. Sa longueur oscille entre 6 et 9 cm et son poids est d'environ 300 mg.
  • Eisenia hortensis, plus communément appelé Dendrobaena veneta : il se distingue par son corps rosé et ses anneaux beige-crème. Son taux de reproduction est peu élevé et ce ver est beaucoup moins vorace que les autres espèces de vers de compost.

Bon à savoir : la durée de vie d'un ver de compost est de 2 à 3 ans.

Vers de compost : mode de vie

Pour conserver les vers de compost le plus longtemps possible, il est important que leur environnement soit adapté. Les conditions à respecter sont :

  • obscurité absolue ;
  • ventilation suffisante ;
  • température convenable : elle ne doit pas être supérieure à 35 °C ni inférieure à 0 °C. La température idéale pour le vers de compost est comprise entre 5 °C et 27 °C ;
  • humidité suffisante : un milieu trop sec entraînerait immanquablement la mort des vers de compost. Il est donc important d'humidifier de temps en temps le compost ;
  • calme absolu : l'Eisenia a horreur des vibrations.

Bon à savoir : il est possible de se procurer des vers de compost chez un producteur ou un agriculteur mais aussi dans un magasin de pêche. On peut également contacter des donateurs de vers de compost en consultant les sites Internet dédiés au lombricompostage.

Pour approfondir le sujet :



Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !