Sommaire

La fabrication de son propre compost est une activité de plus en plus répandue parmi les jardiniers amateurs. Pourtant, il n’est pas toujours facile de produire un compost recelant des propriétés réellement efficaces. Nous vous transmettons tous nos conseils sur l'activateur de compost.

Qu’est-ce que l’activateur de compost ?

Les activateurs sont des matières, bien souvent des plantes qui, entières ou en morceaux, favorisent par leur aspect, leur goût ou leur phéromone la décomposition du compost par la faune en présence.

Les délais de réalisation d'un bon compost sont très longs (de 2 mois à 2 ans) en fonction de la nature des déchets qui se désintègrent plus ou moins facilement.

Cependant il existe tout de même des solutions qui peuvent accélérer ce processus, appelées activateurs de compost. Ils contiennent de grosses quantités d’azotes qui ont pour rôle de permettre aux bactéries de décomposer la matière organique.

Trois sortes d'activateurs de compost

Activateurs de compost en commerce

Dans le commerce, on trouve de nombreux activateurs de compost dont :

  • des engrais minéraux (mentionnés «composants énergétiques» sur les emballages) et notamment azotés ;
  • des complexes bactériens et enzymatiques : on les achète à l’état dormant et s’activent en présence de nourriture ou d’eau ;
  • du sulfate d’ammoniaque, qui est nocif et irritant pour les organismes aquatiques.

Activateurs végétaux

Il existe 5 types d’activateurs végétaux. Ces plantes sont assez courantes dans nos régions et donc faciles à se procurer :

  • Les algues, qui contiennent des oligoéléments susceptibles de perturber l’équilibre acide du compost. Il convient donc de ne pas en incorporer en trop grosse quantité, environ 1 seau d’algue par m² à peu près tous les mois.
  • La fougère est une plante extrêmement riche en azote et en potassium, la meilleure manière de l’utiliser est de l’effeuiller et de disperser les morceaux dans le compost car certains insectes, dont l’arachnide tricoteuse a tendance à reconstituer la fougère et ainsi à créer un brassage important du compost.
  • Les orties, sont particulièrement appréciées par la faune présente dans le compost. Cette dernière lui donne de l’énergie et a un pouvoir calorifique extrêmement important, ce qui permet une augmentation de la température au sein du compost et donc un meilleur rendement. C’est la plante idéale pour fabriquer un activateur de compost.
  • La consoude et la bardane, ce sont 2 plantes quasiment similaires : la consoude contient légèrement plus d’azote et la bardane est plus facile à trouver.

Fumier : un excellent activateur de compost

Le fumier constitue un bon activateur de compost. Il doit s’agir du fumier d’animaux végétariens et uniquement végétariens comme les poulets, les chèvres, les vaches, les lapins nains.

Des études prouvant l’effet positif des activateurs

Plusieurs études scientifiques ont notamment montré le lien entre :

  • les collemboles et la consoude : les collemboles émettraient plus d’hormones sexuelles en présence de consoude broyée ce qui entraînerait une meilleure activité de décomposition ;
  • les lules et l'ortie broyée : les lules s'agglutineraient par milliers à proximité de la plante.

Ces études montrent donc le fort pouvoir motivateur des activateurs de compost.

Utilisation efficace de son activateur de compost

Pour un compost efficace, procédez comme suit :

  • répandre une fine couche d’activateur de compost sur les déchets organiques ;
  • arroser l’ensemble pour activer la décomposition ;
  • renouveler l’opération pour chaque couche de déchet d’environ 10 cm d’épaisseur (100 g environ par couche de 10 cm).

Pour approfondir le sujet :

Aussi dans la rubrique :

Réaliser du compost

Sommaire